ACCUEIL > FESTIVAL > 2016 > Palmarès

PALMARÈS 2016 LONGUE VUE SUR LE COURT REMISE DE PRIX

 

PRIX DU JURY PROFESSIONNEL FORMÉ DE :

  • PIERRE PAGEAU,
  • MARTIN GIGNAC
  • FRÉDÉRIQUE COURNOYER-LESSARD
  • JEAN-FRANÇOIS BOUDREAU & SONIA BLOUIN

PALMARÈS 2016 MENTION SPÉCIALE | MEILLEUR COURT MÉTRAGE INTERNATIONAL

 

Qui est accompagné d’une bourse de 500 $, remise par Longue vue sur le court.

Le choix a été difficile. La sélection internationale était bien relevée et plusieurs films nous ont plu.

Le jury a décidé d’attribuer une mention à un film :

  • Qui combine politique et poétique.
  • Qui par son fond et sa forme dégage l’urgence et laisse transparaître la tension sociale et l’énergie amoureuse.
  • Qui touche par son universalité et par son ancrage dans le maintenant.

Les finalistes sont :

  • La laine sur le dos de Lotfi Achour
  • Red light de Toma Warsarow
  • #Ya de Ygor Gama & Florencia Rovlich

La mention est attribuée à :

#Ya de Ygor Gama & Florencia Rovlich

 

PALMARÈS 2016 MEILLEUR FILM INTERNATIONAL

 

Le jury a arrêté son choix sur un film :

  • Qui joue avec le spectateur et les émotions de celui-ci, qui nous maintient dans une tension certaine. 
  • Qui met très bien en valeur le rapport de force présent.
  • Qui exploite à merveille le décor qui devient lui-même un personnage, cet environnement qui nourrit le vide et l’aridité de la situation.
  • Qui nous propose de très belles compositions visuelles.
  • Un film qui nous habite après son visionnement.

Le prix est remis à :

La laine sur le dos de Lotfi Achour

 

PALMARÈS 2016 MEILLEUR SCÉNARIO D’UN COURT MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

 

Le prix accompagné d’un certificat cadeau échangeable au Mandala Spa Urbain.

Un scénario s'est démarqué de tous les autres. Pour son caractère émouvant, la finesse de sa construction,
l'écriture narrative qui se base sur la puissance des images, la force des non-dits à l'écran, la sensibilité et la
justesse du ton, le fil conducteur clair et finalement pour l'exploration de thèmes actuels et universels comme
l'immigration, l'intimidation et la communication dans les rapports familiaux.

Les finalistes sont :

  • Inside de Sébastien Trahan
  • Le nom que tu portes de Hervé Demers, scénarisé par Jean-Philippe Boudreau
  • Seen Through the Eyes of Children de Anna Maria Mouradian

Nous sommes heureux de remettre le prix à :

Le nom que tu portes
Réalisé par Hervé Demers
Écrit par Jean-Philippe Boudreau

 

PRIX INIS 2016 MEILLEURE RÉALISATION D’UN COURT MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

 

Le prix est accompagné d’un certificat d’une valeur de 500 $ échangeable pour une formation du programme Espresso. De plus, la gagnante ou le gagnant de ce prix est invité à prendre part au jury professionnel de la prochaine édition du festival.

Les finalistes sont :

  • Carla en 10 secondes de Jeanne Leblanc
  • E de Raphaël Ouellet
  • La Voce de David Hulot

Le prix INIS est remis à :

La Voce de David Hulot

 

PRIX CINEGROUND 2016 COUP DE CŒUR DU JURY

 

Le prix est accompagné d’une bourse de 2 000 $ en service de postproduction.

  • La colère de Jacob d’Alexandre Carrière
  • Seuls de Katia M. Briand
  • Une bombe de Guillaume Harvey

Pour sa poésie à fleur de peau, sa sensibilité mélancolique, son utilisation sensuelle des textures et son déchirant dialogue anglo/franco, le prix Cineground - Coup de coeur du jury est remis à :

Seuls de Katia M. Briand

 

PRIX CINÉPOOL / DÉPARTEMENT CAMÉRA 2016 MEILLEUR COURT-MÉTRAGE | PREMIÈRE ŒUVRE

 

Le prix est accompagné d’une bourse de 5 000 $ en location d’équipements.

Les finalistes sont :

  • C’est mon kid de Daniel Daigle
  • Only Lovers Leave to Die de Vladimic Kanic
  • Seuls de Katia M. Briand

Pour son esthétisme qui sort grandement des sentiers battus, sa prise de risques continuelle et sa façon expérimentale de jouer avec la matière brute du cinéma, le prix Cinepool / Département Caméra - Meilleur film « Premières œuvres » est remis à :

Only Lovers Leave to Die de Vladimic Kanic.

 

PRIX TECHNICOLOR 2016 MEILLEUR COURT MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

 

Le prix est accompagné d’une bourse de 5 000 $ en service de postproduction. De plus, la gagnante ou le gagnant de ce prix, obtient un laissez-passer pour la compétition internationale du Festival du Film Court Francophone de Vaulx-en-Velin, Un poing c’est court qui célèbrera sa 17e édition en janvier prochain.

Les finalistes sont :

  • Carla en 10 secondes de Jeanne Leblanc
  • La colère de Jacob d’Alexandre Carrière
  • E de Raphaël Ouellet

À un film qui propose un regard à la fois énigmatique et provocateur, d’appréhensions pour le regard du spectateur, tout en ayant un travail de cadrage et de cinéma exemplaire. Le PRIX TECHNICOLOR du MEILLEUR COURT MÉTRAGE QUÉBÉCOIS  est remis à :

E de Raphaël Ouellet 

 

PRIX DU JURY PUBLIC 2016 MENTION DU JURY PUBLIC FRANCISATION

Pour le sujet original d’une femme forte et très créative, pour la tension palpable entre les personnages, pour le jeu naturel des acteurs et la touche d’humour, nous décernons une mention au film :

Prenjak de Wregas Bhanuteja


 

Pour cette critique sociale toute en humour, pour le sujet réaliste, positif et sympathique, pour l’originalité et le jeu naturel des acteurs, nous remettons le premier prix du jury francisation au film :

Red Light de Toma Warsarow


 

PRIX DU JURY PUBLIC 2016 MENTION DU JURY PUBLIC JEUNE

Ce film nous a complètement projeté dans un univers lyrique, étrange et mystérieux. Nous lui attribuons donc la mention de notre jury pour le côté recherché de l’œuvre et pour la qualité de ses plans. À notre sens, l’esthétique de Lost village était techniquement irréprochable. Un film de George Todria :

Lost village de George Todria

 

Tout comme un opéra, l’introduction nous a brillamment percuté. L’horreur y était abordée de manière poétique et différente à ce que nous sommes habitués de voir. La poésie « glauque » de La Voce ainsi que son ambiance viscérale nous ont tout simplement laissés sans voix! Un film de David Hulot : 

La Voce de David Hulot

 

PRIX DU JURY PUBLIC 2016 MENTION DU JURY PUBLIC ADULTE

Ce court métrage que nous avons choisi pour la mention brise toutes les conventions, qu’elles soient cinématographiques ou sociales. Le politiquement correcte est habilement déjoué. Nous retenons particulièrement l’humour décalé de Ruby pleine de marde. Un film de Jean-Guillaume Bastien : 

Ruby pleine de marde de Jean-Guillaume Bastien

 

Ce huis clos capture avec finesse la complexité du genre humain. Nous avons été touchés par cet arrêt inattendu et absurde qui bouleverse le confort de la solitude urbaine. Le prix va au film Red Light de Toma Warsarow :

Red Light de Toma Warsarow

 

PRIX DU JURY PUBLIC 2016 MENTION DU JURY PUBLIC AÎNÉ

Pour l’originalité du scénario sur une thématique des plus actuelle, pour son rythme efficace, la montée dramatique avec une conclusion imprévue, le tout appuyé par une solide bande sonore. Le jury aîné accorde une mention au film allemand Risky game de Stefan Plepp : 

Risky game de Stefan Plepp

 

D’inspiration felliniesque, pour son lyrisme, pour le contraste entre raffinement et brutalité, pour le montage visuel et sonore remarquable. Parce que ce film utilise tous les leviers du cinéma actuel avec un clin d’œil frivole tout à fait savoureux. Pour toutes ces raisons, le jury aîné retient comme premier prix, La Voce de David Hulot : 

La Voce David Hulot