REMERCIEMENTS

Benoit Dorais, maire de l’arrondissement

L’Arrondissement est fier de contribuer à la deuxième édition du Festival international de courts métrages du Sud-Ouest de Montréal, Longue vue sur le court. Cette initiative du cinéaste Benoit Desjardins se déroulera à la maison de la culture Marie-Uguay.

La nouvelle programmation promet! On peut être assuré de découvrir de véritables  petites merveilles cinématographiques parmi les 50 films en compétition. Ces œuvres, qui proviennent des quatre coins du monde, nous feront tantôt voyager et rêver, tantôt nous étonner et nous émouvoir. Et, en plus de la compétition officielle, un prix sera remis à un cinéaste qui fait ses premières armes. Voilà donc une chance d’être aux premières loges de la relève!

Cette année, le volet jeunesse prend de l’ampleur avec une programmation concoctée spécialement pour les cinéphiles de 3 à 12 ans. Et d’autres surprises les attendent!

Longue vue sur le court se démarque également par la place faite au public. Ainsi, trois jurys composés de citoyens de tous âges décerneront chacun un prix. Je tiens d’ailleurs à remercier la journaliste culturelle du journal Le Devoir, Manon Dumais, qui a accepté de présider le jury public, et le comédien et réalisateur Jean-Carl Boucher qui agit à titre de porte-parole du festival.

La tenue d’un événement de cette envergure contribue grandement à forger l’identité du quartier et à positionner le Sud-Ouest comme acteur culturel incontournable de Montréal. Soyons fiers de ce festival qui a pris racine chez nous et espérons qu’il saura susciter un engouement grandissant dans les années à venir.

Merci aux organisateurs pour leur audace et bravo aux artisans du 7e art.

Bon festival à tous!

Le maire d’arrondissement,

Benoit Dorais

Chef de la 2e opposition à l’Hôtel de Ville

benoit_dorais_rem.jpg

Jean-Carl Boucher, porte-parole du festival

Pour moi, le court est un format parfait. C'est une façon de communiquer une idée de manière dynamique, brève et charmante. Les grands cinéastes semblent toujours dire qu'il faut sortir dehors, puis tourner nos idées, les rendre réelles, qu’il ne faut pas hésiter à essayer. Quelque chose a changé dans les dernières années, et c’est l’accessibilité. Aujourd’hui, il est possible de faire plus avec moins, grâce aux nouveaux moyens technologiques de l'ère numérique et des caméras plus mobiles. Il suffit d’une bonne dose de créativité. Beaucoup de jeunes cinéastes peuvent maintenant tourner des courts où ils veulent, quand ils veulent. De plus, c'est possible d'y avoir accès à ces bijoux! Quelle chance de pouvoir disposer de l'internet et de festivals tels que celui-ci pour nous faire voyager à divers endroits et nous rendre témoins de toutes sortes de visions qui peuvent nous faire vibrer, nous émouvoir.

Et puis, je crois sincèrement que de se rassembler, au cinéma, c'est toujours magique!

 

Jean-Carl.jpg

Benoit Desjardins, directeur du festival

Encouragé par le succès de sa première édition, Longue vue sur le court revient en force avec plusieurs nouveautés. Animé par son caractère inclusif et misant sur le développement économique, social et culturel du Sud-Ouest de Montréal, le festival est fier de célébrer sa deuxième édition en conviant les enfants de 3 à 12 ans à une grande fête du cinéma! Un programme spécial est également consacré aux productions locales réalisées par des jeunes de l’arrondissement, par des élèves des écoles secondaires avoisinantes, ainsi que par un groupe d’aînées du quartier Émard. Le festival est également très heureux de s’associer au département de communication du CÉGEP André-Laurendeau pour présenter au public du cinéma collégial de grande qualité.

À notre volet compétitif, s’ajoute cette année une sélection de courts métrages québécois mettant en valeur le travail des cinéastes qui en sont à leurs premières œuvres. Au total, 50 courts métrages, soit 26 films québécois et 24 films internationaux, dont 22 primeurs, sont présentés en compétition. Longue vue sur le court, c’est une fois de plus l’occasion de célébrer chez-nous en voyageant aux quatre coins du monde. C’est aussi une occasion et un lieu de rencontre avec le talent du cinéma d’aujourd’hui et de demain. Longue vue sur le court, c’est un électro-choc, un éclat de rire, un profond soupir, c’est la puissance du court métrage et de ses créateurs dans toute leur splendeur!

Merci à l’Arrondissement du Sud-Ouest, à la maison de la culture Marie-Uguay, ainsi qu’à tous nos partenaires sans qui la tenue d’un tel événement ne serait possible.

Merci aux 700 cinéastes qui ont soumis leurs œuvres cette année.

Merci aux membres de notre jury professionnel et aux 21 courageuses et courageux de notre jury public.

Enfin, merci au public de se déplacer en grand nombre pour faire de cette fête du cinéma court un grand succès!

Bon festival à toutes et à tous !


benoit_desjardins_rem.jpg

Martin Philippe Côté, agent culturel
de la Maison de la culture Marie-Uguay

C'est avec un immense plaisir que la maison de la culture Marie-Uguay accueille pour sa seconde édition le festival Longue vue sur le court.

Créé l'an dernier, ce nouveau festival a su prendre sa place dans le créneau des différents festivals de films montréalais et ce, grâce au travail acharné du fondateur, le cinéaste Benoit Desjardins.
 
Avec sa petite équipe, il présente une programmation qui nous offrira l’opportunité de voir les dernières nouveautés en matière de courts métrages produits tant au Québec qu’à l'étranger. Plus d'une cinquantaine de films et de nombreuses primeurs seront au rendez-vous.

Le volet jeunesse se bonifie cette année grâce au partenariat avec l'ONF et le FIFEM. La présentation de films réalisés par des élèves du niveau secondaire et collégial démontre l'importance pour le festival de s’intégrer à la communauté en développant un volet social fort et structuré qui ne peut qu'être bénéfique pour l’ensemble des citoyens. Cette approche contribue à initier les jeunes au cinéma.

Cette année, notre espace bistrot s'agrandit pour permettre à ceux qui le souhaite, de regarder la transmission des films en simultané tout en prenant une collation et des rafraîchissements.

Ce festival s'inscrit dans notre volonté de mieux faire connaître l’arrondissement du Sud-Ouest et de continuer de le développer en tant que  pôle culturel à Montréal.

Bravo à Benoit Desjardins et à son équipe!

 

ANIMATEUR DU FESTIVAL

Daniel Racine

Critique de cinéma à la populaire émission CATHERINE & LAURENT sur les ondes de MaTV et CIBL, Daniel Racine anime beaucoup d'événements cinématographiques: le Conseil des Arts de Montréal en tournée, la série l'ONF à la maison, le Festival 48 images seconde à Florac dans les Cévennes françaises et le Ciné-Club du Quartier de la Salle Pauline-Julien. Il est aussi gestionnaire des médias sociaux de CinéTFO, membre de l'AQCC, du conseil d'administration de l'ACPQ et du comité de programmation de CIBL.

 

daniel_racine_rem.jpg