JURY PROFESSIONNEL 2015

Sous la présidence de Manon Dumais

Scénariste de formation et détentrice d’une maîtrise en littérature, Manon Dumais a dirigé la section Cinéma de l'hebdomadaire Voir durant 10 ans, en plus d'en être la chroniqueuse cinéma dans sa version télévisée. Journaliste culturelle au Devoir, critique de cinéma à Médiafilm et chroniqueuse DVD au magazine Cineplex, elle collabore régulièrement à différentes émissions culturelles à ICI Radio-Canada et à MAtv.

DUMAIS_MANON.jpg

Charles Gervais (Meilleure réalisation québécoise Longue vue sur le court 2014)

Depuis près de 15 ans, Charles Gervais écrit et réalise pour la télé et le cinéma. Ses documentaires, notamment ¿¡Revolución!? sélectionné à Hot Docs, ont voyagé à travers le monde, et son travail en télé lui a valu deux Gémeaux pour Meilleure réalisation. Son plus récent long métrage, La part d'ombre, finaliste pour Meilleur documentaire société, a remporté deux Gémeaux. En 2014, il lançait son premier court métrage fiction en Ouverture des Rendez-vous du cinéma québécois, Collisions, gagnant du prix de la meilleure réalisation au Festival Longue Vue sur le court. Avec le soutien de la SODEC, il développe présentement un nouveau projet de long métrage fiction.

Charles Gervais_2014.JPG

Manon Dionet

"Coordinatrice du festival "Un poing c'est court" à Vaulx-en-Velin (France), Manon Dionet s'attache à mettre en avant un panorama éclectique du cinéma francophone, au côté d'une équipe de cinéphiles avertis. 

Le court métrage lui apparaît comme un excellent moyen pour faire découvrir la richesse culturel de cet espace. Une aubaine pour cette globe-trotteurse diplômée de l'Institut Politique de Lyon qui a également géré la programmation du cinéma de l'Alliance française de Lima, et d'autres festivals de cinéma avec le réseau des Alliances françaises au Pérou.

Très heureuse d'oeuvrer à la diffusion du 7ème art, Manon Dionet caresse secrètement le doux rêve de se placer, un jour peut-être, derrière la caméra..."

Photo Manon Dionet.jpg

Victor Andrés Trelles-Turgeon

Depuis sa sortie de l’école nationale de théâtre du Canada en 2008, Victor a participé à plusieurs courts-métrages étudiants. Puis en 2010 il obtient ses premiers rôles au grand écran dans Pour l’Amour de Dieu (Micheline Lanctôt) et Mesnak (Yves Sioui-Durand).  En 2012 il participe au Le Torrent (Simon Lavoie) pour lequel il obtient une nomination comme meilleur acteur au gala des Jutras 2013. En 2014 il met de la lumière dans la vie des gens dans Henri Henri (Martin Talbot) puis à La Volupté (Sarianne Cormier). En 2015 il incarne un docteur colombien dans le court Dr Diaz (Benoit Desjardins). Ces temps-ci il est très occupé par sa participation dans la série jeunesse Salmigondis.

victor-22_FINAL.jpg